samedi 20 avril 2019

Archives quotidiennes: 10 février 2019

video

Edito

Hita soritra ny finiavan’ny mpitondra hiasa ho an’ny vahoaka sy hampandroso ny firenena amin’ny alalan’ny fanatanterahana ireo velirano 13 izay nosokajiana ho 5 mazava tsara. Tamin’ity herinandro ity, naroso teny anivon’ny antenimierampirenena ny politikampanjakana ankapobeny. Teboka maro anatin’izany no maneho ny fahavononana izay efa nambaran’ny filohan’ny repoblika : “asa fa tsy kabary”. Fampanantenana maro no ho tanteraka ato anatin’ny herinandro vitsy.
video

Fanotofana tany tsy ara-dalàna: fiara vaventy 3 no nahiditra “fourrière”

Fiara vaventy 3 no nahiditra fourrière io atoandro io nohon’ny fahatratrarana azy ireo nitaona tany hanotofana ny tany etsy Tsarasaotra. Tsy nanana fahazahoan-dalàna ny tompon’ny tany raha ny fanazavana.
video

Traboina – Ampamarinana : azo itoerana ny toeram-ponenana eny Iharinarivo sy Andohatapenaka

Mizotra araka ny tokony ho izy ny fandraisana ireo traboina vokatry ny fiotsahan’ny vato tetsy Ampamarinana. Efa azo itoerana ny toeram-ponenana eny IHARINARIVO sy ny VILLAGE VOARA ANDOHATAPENAKA hoy ireo traboina. Ny lafiny fitaterana sy ny tsena ankilany no mbola andrasana vahaolana avy amin’ny tomponandraikitra isan-tokony raha ny fanazavana.
video

Valan’aretina pesta : olona 28 no namoy ny ainy manerana ny nosy tato anatin’ny enim-bolana farany

Distrika enina no mbola ahitana valan'aretina pesta amin'izao fotoana izao hoy ny tomponandraikitra eo anivon'ny ministeran'ny fahasalamana. Tokony hitandrina ny rehetra fa mbola anatin'ny vanim-potoanan'ny pesta i Madagasikara amin'izao fotoana izao.
politique

POLITIQUE

La quatrième session extraordinaire du parlement a été clôturée hier au niveau des deux chambres du parlement. Cette session a débuté le 05 avril dernier. Les parlementaires ont été peu nombreux à assister à cette cérémonie de clôture. La population reste dans l’attente de la décision de la Haute Cour Constitutionnelle concernant les projets de loi relative aux élections.
politique

POLITIQUE

L’examen du projet de loi relative à l’élection de député a débuté hier au palais de Tsimbazaza. Un texte dont certains articles sont sujets à polémique notamment la partie portant sur les conditions requises pour pouvoir se présenter en tant que candidat à la chambre basse. En effet, l’article 18 disposant de la condition requise pour pouvoir se porter candidat à l’élection de député attire particulièrement l’attention. Selon ce texte, toute candidature à l’élection de Député à l’Assemblée Nationale, et celle de son suppléant, doivent être investies par un parti politique légalement constitué ou une coalition de partis politiques légalement constituée, ou parrainées par une liste de dix (10) élus membres des conseils communaux, municipaux, maires, issus de la circonscription électorale concernée. Des termes qui d’une part favorisent le candidat du régime et d’autre part réduiront le nombre de candidats indépendants. Cette disposition bafoue les droits fondamentaux des citoyens d’après les observateurs. Ce système de parrainage encourage également la corruption des grands électeurs, soumis à une forte tentation de recevoir des contreparties financières pour soutenir un candidat.
politique

POLITIQUE

Rivo Rakotovao, ministre auprès de la Présidence chargé de l’agriculture et de l’élevage a été nommé sénateur de Madagascar par le Président de la République. Il remplace à ce poste, le sénateur Ahmad qui a été élu à la tête de la CAF ou confédération africaine de football. Harison Edmond Randriarimanana, président du Conseil d’administration de l’Economic Developement Board of Madagascar remplace Rivo Rakotovao à la tête du ministère auprès de la présidence chargé de l’élevage et de l’agriculture. Après avoir été ministre auprès de la présidence chargé de l’aménagement du territoire et des projets présidentiels, et ministre auprès de la présidence chargé de l’agriculture et de l’élevage, Rivo Rakotovao, président du HVM, devient donc sénateur de Madagascar. Quel est le but de ce toilettage politique avant l’organisation de l’élection présidentielle l’année prochaine? Il est à rappeler que le président du Sénat assume les fonctions de chef de l’Etat au cas où le Président de la République se porte candidat à la l’élection présidentielle. Un élément de plus ne serait pas de trop pour verrouiller la chambre haute.
economie

FINANCE

Le secrétaire général du ministère des finances et du budget Alexandre Randrianasolo, le directeur général du Trésor public Feno Jean Pierre et le directeur général de l’audit interne ont été limogés. Suite à la décision prise en conseil des ministres de mercredi, Rajaobelina Falihery a été nommé secrétaire général, Andriamanga Herivelo a été nommé directeur général du Trésor public. Le successeur du directeur général de l’audit interne n’a pas encore été nommé. La nouvelle ministre des finances et du budget Vonintsalama Andriambololona arrive donc avec son équipe.