lundi 17 juin 2019

Archives quotidiennes: 12 avril 2019

video

Olompirenena : tsy ampy fanentanana

Tsy ampy ny fanentanana ny olompirenena amin’ireo tetiandro ahafana manamarina na mampiditra ny anarany anatin’ny lisi-pifidiana. Efa nikatona ny tapaky ny volana martsa teo izay fanoratana anarana izay, amin’izao fotoana izao vao maro ny olompirenena tonga eny amin’ny fokontany.
video

JIRAMA : tsy miankina amin’ny fanampiana ara-bola ny fanarenana

Miankina amin'ny politikam-panjakana sy ny fepetra raisina manoloana ny toe-java-misy eo anivon'ny orinasa Jirama no ahafahana manatsara ny tolotr'ity orinasa ity indrindra mikasika ny vidin-jiro sy rano, araka ny nambaran'ny banky iraisam-pirenena androany. Maro ireo tetikasa tanterahana ankehitriny, ahafahana manatratra ny tanjona ny amin'ny tsy hanampian'ny fanjakana ara-bola ny JIRAMA intsony .
video

Rova Manjakamiadana : mariky ny firaisam-pirenena

Androany maraina no notanterahina ny ny lanonana manamarika ny fanombohan'ny asa famitana ny fanarenana ny Rovan’i Manjakamiadana. Ny famitana ny asa fanarenana ny Rova dia hanandratana indray ny fiandrianam-pirenena, hoy ny Filoha Rajoelina Andry, ary hamelomana indray ny ambompom-pirenena, entina hanavotana sy hampandrosoana an'i Madagasikara.
video

Fanolanana : nirongatra ny fanolanana ataon’ny olom-pady

Niakatra 27,1 % ny fitarainana voaray momba ny trangana fanolanana teto Antananarivo sy ny manodidinana tao anatin’ny 8 taona. Ankoatran’ny fanolanana ataon’ny mpiray vodirindrina sy ny sakaizany, isan'ny nahazoana fitarainana maro ihany koa ny fanolanana ataon’ny olom-pady.
politique

POLITIQUE

La quatrième session extraordinaire du parlement a été clôturée hier au niveau des deux chambres du parlement. Cette session a débuté le 05 avril dernier. Les parlementaires ont été peu nombreux à assister à cette cérémonie de clôture. La population reste dans l’attente de la décision de la Haute Cour Constitutionnelle concernant les projets de loi relative aux élections.
politique

POLITIQUE

L’examen du projet de loi relative à l’élection de député a débuté hier au palais de Tsimbazaza. Un texte dont certains articles sont sujets à polémique notamment la partie portant sur les conditions requises pour pouvoir se présenter en tant que candidat à la chambre basse. En effet, l’article 18 disposant de la condition requise pour pouvoir se porter candidat à l’élection de député attire particulièrement l’attention. Selon ce texte, toute candidature à l’élection de Député à l’Assemblée Nationale, et celle de son suppléant, doivent être investies par un parti politique légalement constitué ou une coalition de partis politiques légalement constituée, ou parrainées par une liste de dix (10) élus membres des conseils communaux, municipaux, maires, issus de la circonscription électorale concernée. Des termes qui d’une part favorisent le candidat du régime et d’autre part réduiront le nombre de candidats indépendants. Cette disposition bafoue les droits fondamentaux des citoyens d’après les observateurs. Ce système de parrainage encourage également la corruption des grands électeurs, soumis à une forte tentation de recevoir des contreparties financières pour soutenir un candidat.
politique

POLITIQUE

Rivo Rakotovao, ministre auprès de la Présidence chargé de l’agriculture et de l’élevage a été nommé sénateur de Madagascar par le Président de la République. Il remplace à ce poste, le sénateur Ahmad qui a été élu à la tête de la CAF ou confédération africaine de football. Harison Edmond Randriarimanana, président du Conseil d’administration de l’Economic Developement Board of Madagascar remplace Rivo Rakotovao à la tête du ministère auprès de la présidence chargé de l’élevage et de l’agriculture. Après avoir été ministre auprès de la présidence chargé de l’aménagement du territoire et des projets présidentiels, et ministre auprès de la présidence chargé de l’agriculture et de l’élevage, Rivo Rakotovao, président du HVM, devient donc sénateur de Madagascar. Quel est le but de ce toilettage politique avant l’organisation de l’élection présidentielle l’année prochaine? Il est à rappeler que le président du Sénat assume les fonctions de chef de l’Etat au cas où le Président de la République se porte candidat à la l’élection présidentielle. Un élément de plus ne serait pas de trop pour verrouiller la chambre haute.
economie

FINANCE

Le secrétaire général du ministère des finances et du budget Alexandre Randrianasolo, le directeur général du Trésor public Feno Jean Pierre et le directeur général de l’audit interne ont été limogés. Suite à la décision prise en conseil des ministres de mercredi, Rajaobelina Falihery a été nommé secrétaire général, Andriamanga Herivelo a été nommé directeur général du Trésor public. Le successeur du directeur général de l’audit interne n’a pas encore été nommé. La nouvelle ministre des finances et du budget Vonintsalama Andriambololona arrive donc avec son équipe.