Elections communales à refaire

0
Elections communales à refaire

Dans toutes les circonscriptions électorales de Madagascar, les élections dans 19 Communes seront à refaire. Le financement nécessaire et la structure chargée d’organiser ces consultations posent déjà problème.
Où va-t-on trouver de l’argent pour réorganiser les élections communales dans 19 Communes de Madagascar ? Quand ces élections auront-elles lieu ? Qui va organiser ces élections ? Telles sont les questions posées par les partis politiques et les électeurs à l’endroit des dirigeants au lendemain de la proclamation des résultats officiels des dernières élections communales. Concernant le problème financier, le ministre des finances et du budget rassure difficilement l’opinion publique sur l’état des caisses de l’Etat. Pour l’opinion générale, les caisses publiques ne sont plus ni à moitié vides ni à moitié pleines. Elles sont remplies beaucoup moins que cela. Aussi, lorsque le grand argentier affirme que les finances publiques se portent bien, tout le monde ne peut s’empêcher de laisser échapper un rictus. Le ministre de l’intérieur Solonandrasana Olivier Mahafaly est même venu à la rescousse hier à Iavoloha en rassurant que Madagascar est un pays souverain. Il lui appartient donc de trouver le financement nécessaire pour organiser ces élections dans les plus brefs délais. Des propos qui ne rassurent pas la majorité de l’opinion face à un régime au bord de la faillite.
Face à ces élections à refaire, les partis politiques s’attendent également à ce que la CENI-T soit mise sur le banc de touche au vu du bilan des dernières consultations. L’avis général était on ne peut plus clair : « il n’y a jamais eu d’élections aussi mal organisées que ces élections communales ». Raison pour laquelle les membres de l’ARMADA se sont battus pour qu’une nouvelle structure indépendante organise ces consultations.
Actuellement, tout le monde s’attend à ce qu’une nouvelle commission organise ces nouvelles élections. Le ministre de l’intérieur Solonandrasana Olivier Mahafaly a avancé hier qu’une session extraordinaire allait être convoquée pour faire voter des lois non encore adoptées. Le projet de loi sur la nouvelle commission électorale va être soumis aux députés pendant cette session. En tout cas, il a également avancé que les élections sénatoriales devront être organisées au plus tard au mois de décembre de cette année. Reste plus qu’à attendre s’ils vont aussi jumeler les élections sénatoriales et communales à refaire pour faire des économies de temps et d’argent.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here