mercredi 28 octobre 2020

Lalàna fehizoro

Ady amin’ny tsy fanjarian-tsakafo : tompon-daka ny Filoha Andry Rajoelina

0
Laharam-pahamehana ho ahy ny ady amin’ny anoanana sy ny tsy fanjarian-tsakafo. Io no nambaran’ny filohan’ny Repoblikan’i Madagsikara nandritry ny kabary nataony tany Addis Abeba, nandritry ny fihaonam-be faha-33 ny vondrona Afrikana. Ny paik’ady entin’ny firenena hiadiana amin’izany sy ny finiavana no isany nanomezan’ny filohan’ny BAD na ny Banque Africaine de Développement ny toerana maha tompon-daka amin’ny ady manoloana ny tsy fanjarian-tsakafo azy.
Code de la communication

Code de la communication

0
La promulgation de la loi sur la communication semble inévitable. L’espoir des journalistes de voir le parlement réexaminé le code est donc vain. Mardi, lors de la rencontre du Chef de l’Etat avec quelques journalistes, ces derniers ont demandé la poursuite des discussions autour de cette loi après sa promulgation. Quand ? Quels sont les articles à amender ? Autant de questions qui demeurent pour l’instant en suspens. La rencontre entre quelques journalistes et le Chef de l’Etat sur le code de la communication médiatisée a été infructueuse. Ils ont fait savoir que le Président de la République compte promulguer cette loi liberticide. Ce n’est seulement après cette étape que des discussions portant sur les modifications des articles de cette loi pourraient être menées. Lors de cette rencontre à laquelle ont participé des journalistes issus de l’ACROPOL et le Président de l’ordre des journalistes, le Chef de l’Etat a soutenu qu’il allait procéder à la promulgation de la nouvelle loi sur la communication. Il a avancé plusieurs raisons. Nous de notre côté, nous avons soumis des suggestions techniques selon lesquelles le réexamen du code de la communication était encore faisable, mais la décision lui appartient. Ceci étant, certains confrères ont demandé à ce que les discussions autour de la loi sur la communication se poursuivent  après sa promulgation, ont fait valoir des journalistes. Les journalistes membres du mouvement pour la liberté d’expression n’ont pas été mis au courant de la tenue de cette rencontre avec le Chef de l’Etat. Face à l’intransigeance de ce dernier, le mouvement va se durcir. Les journalistes persistent à dire que le Chef de l’Etat peut soumettre une nouvelle fois ce code de la communication au Parlement. Cette décision relève effectivement des compétences de l’Exécutif, tout comme la convocation d’une session extraordinaire du Parlement pour l’adoption dudit code. C’est dans les médias que nous avons appris la rencontre entre le Chef de l’Etat et quelques journalistes. Une rencontre qui n’a pas permis d’obtenir les résultats escomptés. Notre demande relative au réexamen du texte et à son amendement n’a pas abouti. Face à cette initiative visant à tuer la liberté d’expression, nous allons nous réunir  à Antanimena , a expliqué le journaliste Fetra Rakotondrasoa. De nombreux journalistes sont sceptiques quant à la tenue des discussions visant à rectifier des articles du code de la communication. En effet, ils craignent que le Chef de l’Etat ne tienne pas parole d’autant que la convocation en catimini de certains journalistes seulement est tout simplement perçue comme une manœuvre pour diviser les journalistes et affaiblir le mouvement de contestation.
politique

POLITIQUE

0
Même si l’Union Européenne traverse des difficultés d’ordre politique, économique et humanitaire, elle ne se détournera pas de ses engagements à Madagascar, a affirmé l’ambassadeur Antonio Benedito Sanchez  hier, lors de la célébration du 9 mai,  journée de l’Europe. Plus que jamais, la communauté internationale, l’Union Européenne y compris, attend des réalisations concrètes de la part des tenants actuels du pouvoir. L’ambassadeur de l’Union Européenne a rappelé qu’ « on a tous l'obligation de travailler pour un environnement plus apaisé, un environnement où la corruption est combattue avec courage, où il y a de la sécurité juridique et une administration de justice indépendante, où il y a de la stabilité économique, où l'état de droit et les principes démocratiques du pluralisme et de la participation politique inclusive sont respectés et promus ».
En précampagne électorale…

Partis politiques

0
Certains partis politiques proches du pouvoir sont déjà en précampagne électorale que les élections présidentielles se tiennent en 2018 ou à une autre date. La tenue d’élections présidentielles anticipées continue  d’animer le microcosme politique. Cette éventualité est véhiculée par les associations et partis d’opposition au régime Rajaonarimampianina. Pour l’opposition, les jeux sont clairs : les dirigeants n’ont pas tenu leurs promesses et doivent démissionner pour permettre à des élections présidentielles de se tenir. Les partisans et les tenants du pouvoir persistent et signent que la présidentielle se tiendra en 2018 comme prévu. Le bruit a même circulé que cette élection présidentielle serait reculé en 2019. Du côté de la CENI, la commission électorale nationale indépendante, on précise que selon la loi en vigueur, le chef de l’Etat doit se démettre de ses fonctions avant fin 2018. Ce que dit la Constitution est clair…Il est vrai que le mandat du Président ne se termine qu’en 2019. Mais la Constitution stipule qu’il doit se démettre de ses fonctions avant la fin de son mandat, c’est-à-dire avant fin 2018, a déclaré Hery Rakotomanana, président de la CENI. Si comme une ritournelle, les partisans du régime martèlent que la présidentielle se tiendra en 2018 et pas avant, force est pourtant de constater qu’ils préparent déjà cette élection présidentielle. Ainsi, le  TIM de l’ex Président Marc Ravalomanana, partie prenante avec le HVM dans le régime en place, a d’ores et déjà fait savoir qu’il était prêt à affronter les élections en 2018 ou même avant. Nous avons déjà dit qu’il était possible d’organiser une élection présidentielle anticipée, si elle est acceptée par referendum…On peut le faire…Nous nous préparons aux élections de 2018…Puisque j’ai dit que j’allais me présenter, je suis prêt que les élections se passent en 2018, ou en 2017…, a fait valoir l’ancien président Marc Ravalomanana. Il semble à l’heure actuelle que les parties prenantes dans le régime actuel se trouvent déjà en précampagne  électorale qui ne dit pas véritablement son nom. Ministres issus des différents courants politiques,  partis politiques soutenant le régime, préparent l’élection présidentielle  en organisant des tournées en provinces en utilisant bien sûr deniers publics et divers matériels de l’Etat.
Le jeu du chat et de la souris

CUA

0
La commune Urbaine d’Antananarivo maintient sa stratégie: pourchasser les marchands ambulants qui opèrent à Analakely et ses environs. Mais ces derniers ne fléchissent pas. Les courses-poursuites entre les marchands ambulants et les policiers municipaux ont lieu matin, midi et soir. C’est un fait qui n’étonne plus ceux qui passent par le centre ville. Certains usagers de la route approuvent cette initiative de la Commune Urbaine d’Antananarivo, d’autres pas. « Déloger les marchands informels a  diminué considérablement les embouteillages. Lorsque ces marchands n’encombrent pas la circulation, nos dépenses en carburant sont réduites », explique un chauffeur de taxi. « Les responsables ne leur fournit pas de place où ils peuvent exercer librement et pourtant ils les pourchassent à longueur de journée », s’insurge un piéton. Certains marchands, bravent la Commune bien que cette dernière les pourchasse quotidiennement. Ils affirment qu’ils ne quitteront pas Analakely car ils refusent d’aller vers d’autres endroits pour vendre leurs articles.« Les consommateurs ont l’habitude de venir ici au centre ville pour faire leurs emplettes », se plaignent-ils. La Commune Urbaine d’Antananarivo a déjà procédé au recensement des marchands ambulants. Reste à savoir quand exactement elle compte les intégrer dans les marchés communaux.

Air Austral : kajikajy politikan’ny fitondrana

0
Ny voalohan'ny volana Jolay izao no hivoaka ny drafitra fanarenana ofisialin'ny kaompaniam-pitaterana Air Madagascar. Izay ny fanazavan'ny mpikamban'ny filankevim-pitantanana. Diso kajy ny fitondrana raha ny hevitry ny mpahay toekarena iray nanaovanay fanadihadiana. Kajikajy politika diso toerana ny anton'io safidin'ny mpitondra io.

Malagasy Miara Miainga : Tsy manaiky ny fanemorana ny fifidianana

0
Tsy manam-piniavana hampahaleotena marina ny rafitra mahaleotena misahana ny fifidianana ny fanjakana raha ny fanazavan'ny antoko Malagasy Miara Miainga . Mbola miankina amin'ny fanjakana avokoa ny fanantaterahana ny fifidianana . Manahy ny paikady politika entin'ny fitondrana hanemorana ny fifidianana tokony ho amin'ny 2018 ihany koa ny antoko . Tsy ampy ny mangarahara amin'ny fikarakarana io fifidianana io .

Arboretum

0
Loharanom-baovao azo antoka no nahafantarana fa misy tompona gazety tafiditra amin’ny fibodoana sy fakana an-tsokosoko ny “Arboretum” etsy Ambatobe. Ity tompona gazety ity araka io loharanom-baovao io no miezaka manarontsarona sy manao fanelanelana etsy sy eroa hitohizan’ny asa.
economie

ECONOMIE

0
Pour la première fois, le Forum sur la Coopération Sino-Africaine ou FOCAC aura lieu en Afrique, notamment en Afrique du Sud du 3 au 5 décembre prochains. D’après l’ambassadeur de la Chine à Madagascar hier, le gouvernement chinois est prêt à  financer le  gouvernement malgache avec un taux préférentiel pour l’appuyer dans la mise en place de différentes infrastructures comme la route, le chemin de fer le port et l’aéroport.
[td_block_social_counter facebook= »envato » twitter= »envato » youtube= »envato »]

Featured

Most Popular

Taxis

0
Les chauffeurs de taxi envisagent de se mettre en grève aujourd’hui à Antsonjombe. Ils refusent de renouveler les lanternes imposées par la commune urbaine...
HCDDED

HCDDED

Latest reviews

Mpitondra HVM : tsy mivonona mihitsy hanara-dalàna

0
Tsy nivonona ary tsy mivonona ny hanara-dalàna hatrany ampiandohana ka hatramin’izao ora farany itantanany ny firenena izao mihitsy ny Filohampirenena amin’ny familiviliana ny voalazan’ny...

BAD sy ny UE : noraisin’ny Filohan’ny Repoblika

0
Nandray ny filoha lefitry ny BAD na ny Banque Africaine de devéloppement niaraka tamin'ny solontena maharitry ny BAD ny Filohan'ny Repoblika androany. Taorin'izay no...

Kilasy tsy manala fanadinana : mitohy ny fanomezana enti-mody ny mpianatra

0
Mitohy ny fanomezana enti-mody ny mpianatra ho an’ny kilasy tsy manala fanadinana. Ankoatran’ny enti-mody...

More News