La grogne des auto-écoles

0
La grogne des auto-écoles

Aucun examen du permis de conduire n’a eu lieu hier, le syndicat des auto-écoles ayant observé une grève. A l’origine de cette manifestation : la hausse du droit d’examen qu’il conteste. Une hausse décidée par l’ATT, l’ Agence de Transport Terrestre.

Le Syndicat des auto-écoles hausse le ton. Il  conteste la révision à la hausse du droit d’examen pour l’obtention du permis de conduire. Une décision prise par l’Agence de Transport Terrestre et pour laquelle les auto-écoles n’ont pas été consultées. Ces dernières ont donc boudé l’examen hier.  Le nouveau droit d’examen que l’agence de Transport Terrestre prévoit d’appliquer n’est pas à la portée des candidats et de la population car c’est trop cher. L’ATT a pris cette décision unilatéralement sans nous consulter, proteste-t-on.

Si le droit d’examen était fixé à 10.000 ariary auparavant, l’ATT prévoit de réviser ce tarif à 15.000 ariary et ce, pour chaque catégorie. Quant aux étrangers, ils doivent payer 75.000 ariary par catégorie. C’est inacceptable, s’insurge le syndicat des auto-écoles. Il est vrai que ce sont les candidats qui doivent supporter ce droit d’examen. Mais nous craignons avec cette hausse, une régression du nombre des élèves qui fréquentent les écoles de conduite, ajoute-t-il.

Des représentants des auto-écoles d’Antsirabe sont venus grossir les rangs des grévistes. Il s’agit d’une grève d’avertissement. D’autres manifestations sont à prévoir si l’ATT persiste dans cette démarche, selon le syndicat des auto-écoles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here