MMM

Non, à la traque des opposants par le pouvoir

0
Non à la traque du Pouvoir contre les opposants

Le Malagasy Miara- Miainga condamne  la traque menée par les tenants du pouvoir contre ceux qui n’approuvent pas leur manière de gouverner le pays. Cela n’apportera ni prospérité ni stabilité dans le pays, souligne le Président National du parti, Hajo Andrianainarivelo.

Les tenants du pouvoir multiplient les actes d’intimidation, des signes qui reflètent la faiblesse et la vulnérabilité du régime, selon le Président National du Parti Malagasy Miara-Miainga. Mais cela n’apportera pas la stabilité dans le pays, souligne Hajo Andrianainarivelo qui dénonce les actes d’intimidation à l’égard des opérateurs malgaches.

 « Nous condamnons fermement les intimidations menées par le Régime contre les personnes qui ne partagent pas les mêmes visions que lui. Cela témoigne de la vulnérabilité du Régime et n’apportera pas la stabilité dans le pays. Un régime, qui n’arrive pas à solutionner les problèmes de la population. Un opérateur étranger a critiqué ouvertement la corruption perpétrée par l’Etat avec des preuves à l’appui mais il n’a pas  fait l’objet de poursuite ni de perquisition et n’a pas non plus été frappé d’une interdiction de sortie du territoire. Madagascar appartient aux Malgaches, l’Etat doit défendre les citoyens malagasy. », a déclaré  Hajo ANDRIANAINARIVELO, Président National du Malagasy Miara-Miainga.

Le Président National du MMM a réitéré que les tenants du pouvoir n’arrivent pas à satisfaire les attentes de la population. La population dont la majorité s’appauvrit de jour en jour. Le numéro un du MMM n’a pas non plus manqué de critiquer le retournement de veste des députés.

«Les députés doivent représenter les populations qui les ont élus et non l’Etat. Ainsi, ils ne doivent rapporter que les aspirations du peuple. D’ailleurs, le parti au pouvoir ne dispose d’ aucun député élu. Certains députés trahissent la confiance de la population.  Je ne suis pas sûr que le peuple malgache tout entier soutient encore ce régime, alors que ce dernier se vante de bénéficier du soutien de la totalité des députés », a fait valoir Hajo ANDRIANAINARIVELO.

Compte tenu de la conjoncture qui prévaut actuellement dans le pays  notamment la pauvreté, l’ inflation galopante, l’insécurité grandissante, les grèves interminables, la corruption… le parti Malagasy Miara-Miainga a réclamé depuis plusieurs mois l’organisation d’élections présidentielles anticipées qui est l’unique solution démocratique à cette situation.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here