ARMADA

Une seule alternative

0
Une seule alternative

Cela fait des mois qu’elle le réclame. La Plateforme ARMADA a réitéré hier que face à la situation dans laquelle se trouve actuellement le pays, l’organisation d’élections anticipées s’avère  l’unique alternative. Les dirigeants doivent  démissionner étant donné que la grande majorité de la population est aujourd’hui très pauvre.

Le Général Camille VITAL est sorti de son silence. Le Président National du parti Hiaraka Isika ainsi qu’un membre du bureau politique du parti vert, des formations politiques regroupées au sein de la plateforme ARMADA, ont réagi face à la situation qui prévaut dans le pays actuellement. Compte tenu de la pauvreté galopante dans laquelle vit la majorité de la population, les dirigeants doivent démissionner, avancent-ils. Il s’agit de l’issue la plus simple et la décision la plus sage à prendre pour éviter des troubles dans le pays.

  On avait pensé que le Chef de l’Etat allait apporter des changements si son se réfère aux multiples promesses qu’il a faites. Cela fait plus de deux ans que ce régime est en place, le Chef de l’Etat a changé quatre fois son Premier Ministre, mais rien ne va !!! Nous connaissons tous la triste réalité dans le pays ! la pauvreté, les revendications diverses … Le Chef de l’Etat a réclamé des preuves justifiant que la population est pauvre, il voyage sûrement toujours en avion et ne peut voir les réalités vécues par la population ! Mais la majorité de la population est vraiment très pauvre, voilà pourquoi avec le MMM, l’ARD, le MAPAR et le parti vert, nous réclamons l’organisation d’élections anticipées. Les dirigeants ne doivent pas faire souffrir davantage la population et doivent ainsi démissionner, a déclaré Camille Vital, Président du Parti Hiaraka Isika

Le Hiaraka isika et le parti Vert ont affirmé qu’ils ne comptaient pas laisser la population souffrir et s’appauvrir davantage.

 Nous n’allons pas croiser les bras face à la souffrance de la population. Avec l’ARMADA, nous allons tout faire pour soutenir la population et l’aider à sortir de cette pauvreté,  a soutenu Fenosoa RALANTOSON, Membre du Bureau Politique  – Parti vert

La situation est bloquée, le peuple n’a plus confiance aux dirigeants……L’ultime solution est la remise du pouvoir entre les mains du peuple. Ce dernier pourra ainsi exprimer son choix  à travers des élections anticipées.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here