POLITIQUE

0

L’examen du projet de loi relative à l’élection de député a débuté hier au palais de Tsimbazaza. Un texte dont certains articles sont sujets à polémique notamment la partie portant sur les conditions requises pour pouvoir se présenter en tant que candidat à la chambre basse.
En effet, l’article 18 disposant de la condition requise pour pouvoir se porter candidat à l’élection de député attire particulièrement l’attention. Selon ce texte, toute candidature à l’élection de Député à l’Assemblée Nationale, et celle de son suppléant, doivent être investies par un parti politique légalement constitué ou une coalition de partis politiques légalement constituée, ou parrainées par une liste de dix (10) élus membres des conseils communaux, municipaux, maires, issus de la circonscription électorale concernée. Des termes qui d’une part favorisent le candidat du régime et d’autre part réduiront le nombre de candidats indépendants. Cette disposition bafoue les droits fondamentaux des citoyens d’après les observateurs. Ce système de parrainage encourage également la corruption des grands électeurs, soumis à une forte tentation de recevoir des contreparties financières pour soutenir un candidat.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here