Raymond Ranjeva

“L’implication de la population est primordiale pour développer le pays”

0

Les dirigeants actuels ne pensent qu’à leurs propres intérêts, dénonce Raymond Ranjeva, ancien vice président de la Cour Internationale de Justice. Ce dernier estime que les élections présidentielles de 2013 n’ont pas apporté la solution aux problèmes qui minent le pays. La seule issue repose sur une collaboration étroite entre gouvernants et gouvernés.

Le Chef de l’Etat actuel ne s’est pas préparé à diriger un jour la Nation et c’est pour cela qu’il n’arrive pas à comprendre les attentes de la population, affirme Raymond Ranjeva, ancien vice-président de la Cour Internationale de Justice. Les dirigeants ne se soucient que de leurs propres intérêts et non de ceux de la population malgache, soutient-il encore.  Le pays n’aurait pas dû se précipiter dans l’organisation des élections présidentielles, selon cet ancien vice-président de la Cour Internationale de Justice, qui est sorti de son silence face à la situation actuelle qui prévaut à Madagascar.  Le pays est profondément malade. Tout simplement, parce que les dirigeants ne se soucient pas de l’avenir du pays. Ils n’ont pas de vision politique. Ils aiment distraire la population à travers des spectacles mais ils ne la préparent pas à faire face à son avenir, a-t-il dit en substance.

Les dirigeants  continuent à faire la sourde oreille en dépit des interpellations tous azimuts effectuées par les partis politiques, le FFKM et récemment le Secrétaire Général des Nations Unies lors de son passage dans la Grande île. Or, l’implication et l’appui de la population sont incontournables pour le développement du pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here